Contactez-nous 24h/24, 7 jours sur 7 0805 10 99 17

Échanges et retours offerts sous 28 jours.

Livraison offerte dès 200 € d’achat.

France, € EUR
Français

Femmes remarquables. Mode remarquée. Chaque jour.

Porter
Culture

Deux sœurs, une ascension : Chloe X Halle

Chloe (à droite) et Halle portent des tenues N°21.

Le duo d’auteures-compositrices et interprètes CHLOE etT HALLE BAILEY compte entre autres personnalités Beyoncé, Michelle Obama, Yara Shahidi et les sœurs Rodarte parmi ses fans. MARK JACOBS s’est entretenu avec ces deux sœurs au parcours stellaire.

Lifestyle

Beyoncé les a découvertes

Alors que Chloe et Halle Bailey ont respectivement 15 et 13 ans, Beyoncé les découvre sur YouTube dans une vidéo de reprise exceptionnelle de sa ballade Pretty Hurts. En 2015, elle les invite à signer avec son label Parkwood Entertainment un contrat comprenant un mentorat de la part de Knowles elle-même. « On croyait vivre un rêve », se souvient Halle, aujourd’hui âgée de 18 ans. Les deux sœurs nées à Atlanta (nom de scène : Chloe x Halle) sont apparues dans une des vidéos de l’album Lemonade de Beyoncé aux côtés de femmes aussi inspirantes que Zendaya, Amandla Stenberg et les jumelles Ibeyi avant d’assurer la première partie de la tournée européenne « Formation » de Beyoncé.

Michelle Obama est fan

Elles se sont également produites pour Michelle Obama à deux reprises – la première, en introduction de son discours au festival de musique SXSW, puis à la Maison Blanche lors des festivités de Pâques – et ont participé à la production du single This is For My Girls dans le cadre de la campagne pour l’éducation des filles menée par l’ancienne Première dame.

PUBLICITÉ
Chloe (à gauche) et Halle en Preen by Thornton Bregazzi.

Elles sont aussi auteures et productrices

Les trois dernières années, elles les ont passées à écrire, produire et enregistrer leur premier album : The Kids Are Alright. « Ma sœur et moi, on aime faire de la musique qui comprend des nuances intéressantes, explique Chloe au sujet de leur son R&B pop-alternatif. Beyoncé nous a encouragées à croire en nous, à ne pas nous laisser faire et à ne pas nous laisser tirer vers le bas par qui que ce soit. Nous lui sommes tellement reconnaissantes d’avoir été présente pour nous pendant la création de cet album et de nous avoir aidées à sa composition. On fait juste de la musique dans notre salon, mais cela nous fait énormément plaisir de savoir que c’est quelque chose qu’elle apprécie. »

Et en plus, elles jouent la comédie

L’année passée, les deux sœurs ont rejoint la distribution de la série Grown-ish, le spin-off de Black-ish emmené par Yara Shahid, pour jouer le rôle des jumelles et stars d’athlétisme de l’université, Jazz et Sky (en plus d’avoir composé, produit et interprété la musique du générique de la série, bien sûr).

Elles sont fières des liens qui les lient

Elles font également partie des femmes de talent – avec Grimes, Ava Phillippe et Rowan Blanchard – à avoir posé pour le lookbook automne 2018 de Rodarte, le label des sœurs Kate et Laura Mulleavy. « Pendant le photo shoot, à les voir interagir ensemble, j’ai cru nous voir toutes les deux, déclare Halle en riant. J’admire la relation entre sœurs parce qu’on peut être honnête l’une avec l’autre, et je suis heureuse d’avoir ma sœur comme partenaire parce que cela nous permet de tout surmonter ensemble. Entre nous, on se motive l’une l’autre à coup de : “Allez, on y va ! On est au top !” Je pense qu’en général, quand on est jeune, et en particulier quand on est une femme, on a besoin de se motiver avant de vraiment s’affirmer et d’exprimer ce qu’on a à l’intérieur de nous-même depuis toujours. Quand on entre dans ces studios et qu’on est ces deux jeunes femmes dans une pièce où il y a une majorité d’hommes, l’idée c’est : “Ok, montrons-leur de quoi on est capables !” Puis, on leur joue un morceau et ils n’en reviennent pas. On veut que les gens nous regardent comme deux voix qui ont quelque chose à dire d’important. Parce qu’on pense que dans le monde d’aujourd’hui, on a effectivement des choses à faire entendre. »

La version originale intégrale de cet article apparaît dans le numéro spécial « Summer Escape 2018 » du magazine PORTER.